[Enquête] La formation professionnelle en Europe – CEGOS

Cegos a réalisé une enquête en ligne auprès des DRH/Responsables Formation et des salariés afin de comparer leurs points de vue sur la formation. Cette enquête a été réalisé à l’échelle européenne : Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Pays-Bas.

Panel de l’étude

L’enquête a été réalisée en ligne durant les mois de février et mars 2012 :

  • 2800 salariés interrogés
  • 600 DHR et Responsables Formation interrogés
  • 6 pays d’Europe concernés : Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Pays-Bas.

La France reste sur ses traditions

Le mode de formation le plus utilisé en Europe reste la formation en présentiel, tournant autour d’un formateur dans une salle avec un groupe. En moyenne sur les 6 pays européens, 90% des salariés sont formés par ce biais.

La France est le pays le plus conservateur avec 95% des salariés formés en présentiel. Au niveau des autres modes de formation, elle reste le pays le plus en retard. Dans les autres pays, on note une augmentation du tutorat/coaching, de la formation à distance et du blended-learning.

La formation à distance fait l’unanimité

On pourrait penser que les formations à distance intéressent uniquement les jeunes et les cadres. Toutefois, l’enquête démontre le contraire :

  • 93% des ouvriers/employés affirment que les formations via tablettes ou mobiles répondent à leurs attentes contre 87% pour les cadres
  • 92% des plus de 45 ans apprécient de se former sur des tablettes tactiles contre 82% des moins de 25 ans.

Une organisation de formation différente

Les salariés français se forment principalement pendant leur temps de travail, bien plus que dans les autres pays (75% contre 54% en moyenne). La question de la bonne méthode de formation se pose donc ici. Il s’agit d’un paradoxe par rapport au dispositif de formation en présentiel, qui est le plus utilisé en France. En effet, il est difficile de trouver les avantages de la formation en présentiel pour répondre à cette situation : absentéisme, logistique lourde, perte de productivité, organisation rigide, processus de mise en place long…

Des résultats inquiétants

Moins du tiers des salariés sont sollicités systématiquement pour donner leur avis sur le dispositif de formation mis en place. Ce résultat est très inquiétant étant donné que le suivi est essentiel pour juger de l’efficacité de la formation.

Parmi les salariés qui n’ont suivi aucune formation au cours des 3 dernières années, 21% déclarent ne pas faire partie des personnes formées et 19% affirment qu’il n’y a jamais de formation dans leur entreprise. Ces résultats montrent des inégalités au sein des entreprises et un manque d’implication. Plusieurs explications :

  • La formation est trop chère pour l’entreprise donc aucune
  • La formation est trop chère pour former tous les salariés donc uniquement quelques chanceux

Une nouvelle ère

Les entreprises prennent de plus en plus conscience qu’elles doivent changer leur vision de la formation. Il ne s’agit pas d’un coût mais d’un investissement pour permettre une réduction des coûts cachés et également un gain de productivité.

La formation ne peut plus comme avant être centrée autour d’un formateur dans une salle par groupe mais doit répondre à un seul besoin : le besoin de l’utilisateur. Il doit être au coeur du dispositif et répondre à ses attentes et ses problématiques :

  • Se former quand j’en ai besoin
  • Se former à mon rythme
  • Se former sur les sujets dont j’ai besoin

Pour retrouver les résultats complets de cette enquête, cliquez ici

À propos Michel Vongnarath
Product Manager @vodeclic - Formation bureautique en mode SaaS #elearning #marketing #web #emailing #social

7 Responses to [Enquête] La formation professionnelle en Europe – CEGOS

  1. Ping : [Presse] Vodeclic, la formation informatique en mode SaaS « vodeclic

  2. plerudulier dit :

    Reblogged this on Things I grab, motley collection and commented:
    La France en retard à tous points de vue et inégalitaire, qui s’en étonne?

  3. Paul BACHY dit :

    Cette enquête est très intéressante. Une des raisons pour le non alignement des formations actuelles (Presentiel) avec les souhaits des personnes interrogées serait-elle due au fait que le retour sur l’investissement des formations est très difficile a établir pour les DRHs?

    • Ce retour sur investissement n’est-il pas plus compliqué à établir pour une formation en présentiel que pour une formation en e-learning ?
      Une chose est sûre, chiffrer les coûts direct d’une formation en présentiel est plutôt simple mais qu’en est-il des coûts indirects ? Tous ces coûts sont-ils nécessaires et ne peuvent-ils pas être optimisés grâce aux formations en e-learning ?

      • loicq dit :

        Je pense qu’on ne mesure pas le ROI sur les coûts direct des formations mais sur les dysfonctionnements qui en sont à l’origine. Quel est le coût de ces dysfonctionnement, en terme de personnel touché, de temps perdu à résoudre des défauts, de réorganisation. Si la formation permet de réduire ces coûts, nous pourrons mesurer plus clairement le ROI.

        En ce qui concerne le non-alignement des personnes, je crois qu’il serait dû à un mauvais diagnostic de départ… comment se sont établis les besoins de formation ? Sur base de quelles attentes non rencontrées ? Quelles sont les problématiques rencontrées par l’employé et quel processus était prévu pour y répondre ? Souvent, on remarque qu’aucune de ces questions n’a trouvé de réponse…au départ de la formation…

      • Je suis tout à fait d’accord, on voit bien toute la complexité d’évaluer les coûts (temps perdu, organisation, coût d’opportunité…)
        Concernant le diagnostic de départ, la formation est à destination avant tout des utilisateurs. Il faut donc mettre l’utilisateur au centre du dispositif pour répondre efficacement à ses besoins :
        – se former à son rythme
        – se former sur les sujets dont il a besoin
        – se former quand il en a besoin

        La solution de formation doit aussi répondre aux besoins des entreprises qui recherchent l’accessibilité, la flexibilité et la performance.

  4. Parmi les salariés qui n’ont suivi aucune formation au cours des 3 dernières années, 21% déclarent ne pas faire partie des personnes formées et 19% affirment qu’il n’y a jamais de formation dans leur entreprise. Ces résultats montrent des inégalités au sein des entreprises et un manque d’implication. Plusieurs explication.It is right.En ce qui concerne le non-alignement des personnes, je crois qu’il serait dû à un mauvais diagnostic de départ… comment se sont établis les besoins de formation ? Sur base de quelles attentes non rencontrées ? Quelles sont les problématiques rencontrées par l’employé et quel processus était prévu pour y répondre ? Souvent, on remarque qu’aucune de ces questions n’a trouvé de réponse…au départ de la formation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :