Tous les chiffres du e-learning !

L’Institut Supérieur des Technologies de la Formation (ISTF) a organisé une conférence le 13 décembre 2011 pour présenter les résultats de son enquête e-learning 2011. Le thème principal abordé : les chiffres clés du e-learning !
Découvrons ensemble les points principaux à retenir.

Le panel de l’enquête

Le panel représente 61 structures avec 51 000 heures de formation pour 27 000 apprenants formés en e-learning :

  • 36 sont des entreprises privées (hors centre de formation)
  • 13 sont des centres de formation
  • 12 sont dans le secteur public (université…)

On notera que les entreprises privées de moins de 1 000 salariés ne représentent que 10% de cette enquête. Sans surprise, 43% ont une taille de société entre 1 000 et 5 000  et 35% entre 5 000 et 10 000.

Je rejoins ainsi les chiffres du précédent article de Gabriel Maurisson : il y a en France 125 entreprises de plus de 2000 salariés et 37.000 entre 50 et 199 salariés (Source Insee). Cette enquête, comme celle du 1er baromètre du e-learning en Europe, donne donc avant tout des enseignements sur la pratique du e-learning dans les grands comptes français.

L’utilisation du e-learning

Ce graphique s’intéresse à la répartition des actions de formation avec l’utilisation d’un seul et unique dispositif de formation. La formation présentielle reste le dispositif de formation le plus plébiscité. Le e-learning ne représentent que 10% dans les structures.

Ces chiffres s’expliquent par le panel de l’enquête avec 3/4 des structures ayant plus de 1 000 salariés. Historiquement, la formation présentielle est ancrée dans les pratiques. Le e-learning étant un dispositif de formation innovant, son utilisation reste encore faible.

Dans les organismes de formation, la formation présentielle (89%) est importante de par le modèle économique axé sur les formateurs. Il y a une faible externalisation et plus de formations réalisées en interne. Le e-learning ne représente que 4% de leurs actions de formation.

Pour les entreprises, la formation présentielle (82%) est aussi importante. Toutefois, le e-learning s’installe petit à petit avec 14% des actions de formation.

Les types de contenus déployés

L’enquête présente une progression des contenus e-learning avec 79% du panel souhaitant une augmentation de la production externe des formations.

Les contenus déployés dans les structures du panel concernent :

Les contenus d’évaluation ne semble pas séduire les structures avec seulement 8% qui envisagent de les déployer. Contrairement au serious game qui passerait de 4% à 18%. Le e-learning et le rapid learning restent sur les mêmes tendances.

La pertinence pédagogique des contenus e-learning

Selon le retour des apprenants, la qualité des contenus et la démarche pédagogique sont beaucoup plus importantes que la qualité graphique et l’aspect ludique de la ressource.

Le retour des apprenants sur leur perception du e-learning en un phrase est :

  • 41% : adaptable / souple / réactif
  • 34% : complémentaire au présentiel
  • 18% : interactif / dynamisme
  •   7% : ludique

Cette perception est remontée par les responsables de formation. On peut tout de même se demander si cette perception reste la même lorsqu’on interroge directement les apprenants…

Le rapid learning et le e-learning sont jugés efficace, à 65% et 73% respectivement.

Le dispositif e-learning est jugé efficace à 75% pour former sur des savoirs et à 63% sur des savoirs procéduraux. Il faut noter que l’enquête ne distingue pas les domaines de formation.

Les formations les plus efficaces en e-learning concernent :

  • Nouveautés (produits / services / process) avec 79% d’efficacité
  • Informatique (logiciels en général) avec 73%
  • Entreprise (culture / sécurité / qualité) avec 67%
  • Fondamentaux (savoir-être) avec 46%

La mise en place des modules e-learning a augmenté l’efficacité pédagogique de 74% des structures du panel.

Comment réussir un projet de e-learning ?

L’étude relève plusieurs explications au taux de complétude des formations élevé :

  • Ressource en lien avec l’actu métier (74%)
  • Communication faite en amont de la formation (64%)
  • Implication des managers de proximité (62%)
  • Implication et communication de la direction générale (56%)

Ces chiffres montrent que la mise en place d’un dispositif de e-learning ne peut fonctionner qu’avec un accompagnement et une implication de la hiérarchie.

2 poins clés sont ainsi à retenir pour le succès d’un projet e-learning :

  • Si l’apprenant n’est pas informé qu’il dispose d’un dispositif e-learning au sein de sa structure, les résultats seront décevants. Il y a un gros travail de communication en amont et tout au long de la mise en place de la formation e-learning pour accompagner l’apprenant.
  • Le dispositif e-learning (logiciel ou solution SaaS) peut être extrêmement efficace. Si l’apprenant ne sait pas l’utiliser, le résultat sera également insatisfaisant. L’implication des managers et de la direction est alors indispensable pour promouvoir le dispositif et accompagner l’usage.

À propos Michel Vongnarath
Product Manager @vodeclic - Formation bureautique en mode SaaS #elearning #marketing #web #emailing #social

2 Responses to Tous les chiffres du e-learning !

  1. Ping : Tous les chiffres du e-learning ! | IPSYS Conseil & Formation - Cabinet Conseil en Stratégies de Formation

  2. Ping : Tous les chiffres du e-learning !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :