Taux de non accès des salariés à la formation continue

Le Conseil d’Orientation pour l’Emploi a publié en Juillet 2011 un brillant rapport sur l’emploi dans les TPE. Après lecture approfondie, comment ne pas sursauter en prenant connaissance du chapitre consacré à la Formation des salariés ? En fait, il n’y a aucune raison de sursauter car les statistiques présentées ne font que confirmer ce que tout le monde – ceux qui s’intéressent à la formation – sait, le non accès à la formation continue est une dure réalité.

Les statistiques INSEE

Deux statistiques de l’INSEE sont présentées :

Celles-ci fournissent des résultats proches en termes de répartition mais avec un coefficient multiplicateur de 2. Les salariés des grandes entreprises (> 500 salariés) bénéficient d’une formation deux fois plus fréquemment que dans une TPE (< 10 salariés).

Rien de très surprenant à cela compte tenu des moyens organisationnels RH/RF des entreprises. En effet, ils augmentent avec l’augmentation des effectifs. Pour les TPE, ce manque de moyens organisationnels pèsent sur leur capacité à capter les fonds de la formation continue. Il faut cependant s’interroger sur le potentiel d’une TPE à accéder à la formation.

Moyens financiers ? Le nerf de la guerre de l’accès à la formation professionnelle !

Selon ce même rapport, le salaire net moyen dans une TPE (< 10 salariés) est de 1739 euros par mois soit 20868 euros net par an. Avec une contribution obligatoire à la formation continue à 0,40% cela donne un levier de financement de 84 euros par salarié. Une rapide règle de 3 – arbitraire me direz-vous – pour une TPE en moyenne de 5 salariés donne un potentiel annuel de financement de 420 euros ! Sur le marché de la formation en bureautique cela permet tout juste de former en présentiel un salarié sur une journée à un logiciel. Autant dire… Rien !

Deux solutions sont envisageables pour aider nos TPE à réduire leur non accès à la formation :

1- Augmenter la contribution obligatoire de 0,40% à un taux beaucoup plus élevé !
2- Favoriser le développement d’offre de formation – réellement – accessible financièrement par les entreprises

Quand on connaît les contraintes que vivent les TPE et qu’on sait qu’elles agissent comme un vivier des  emplois de demain, Il n’est pas imaginable de donner du crédit à la proposition n°1  ! L’auteur de ce rapport l’a bien compris.

L’avenir de la formation professionnelle – pour tous – doit passer par le E-learning.

Dans son chapitre consacré aux propositions, la section – Revaloriser l’image et la rétribution du travail dans les TPE – est (on ne peut) plus clair. « Des solutions E-learning plus souples et mieux adaptées… l’E-Learning diminue les durées, le coût des absences et est plus souple quant à ses modalités de planification que d’autres modes de formation… »

Ce rapport donne du baume au coeur à toutes les entreprises proposant des solutions de E-learning, à fortiori celles développant des offres à destination des TPE. Les statistiques présentées montrent cependant que les salariés français (toutes tailles d’entreprises confondues, hors Secteur Publique) ne bénéficient – au mieux – que d’une formation tous les 4 à 6 ans !

Au plaisir de vous lire, uniquement après avoir pris connaissances du rapport mentionné – Cliquez ici

Source : Conseil d’Orientation pour l’Emploi – L’Emploi dans les très petites entreprises (TPE) – 7 Juillet 2011

6 Responses to Taux de non accès des salariés à la formation continue

  1. Ping : Taux de non accès des salariés à la formation continue | Logicamp's Blog

  2. Phiippe Ramette dit :

    Tres intéressant ton article mais les solutions sont à discuter.

  3. annlann dit :

    Merci pour cet excellent article et le lien pour le rapport. En effet, cela ne fait que confirmer, mais au moins, une fois les chiffres posés, on peut proposer des solutions.
    Oui cela passera par le elearning ou du moins pour moi l’apprentissage en ligne ..avec les objectifs des entreprises. Il faut d’abord que les TPE prennent conscience de l’importance de leur savoir (plus elles sont petites, plus la départ d’un seul collaborateur met en péril le savoir faire de la société par exemple) et soient sensibilisés à la gestion de leurs connaissances très tôt dans la création et ensuite trouver la solution mixte d’apprentissage (le tout elearning serait non pertinent) qui va permettre à tous les collaborateurs d’avancer ensemble. Je dirais que le premier pas vers la formation serait la formalisation de leur savoir. Car un fois cette étape clé réalisée, la TPE a tous les choix de formation : par transfert en interne, confier ce savoir à une société qui le transformera en elearning, intégration d’outils dédiés au partage, à l’échange et à la co construction de connaissances etc.
    C’est ce qui rend le challenge très motivant, la formation pour les TPE c’est la vraie définition de la formation continue, intégrée à la vie de l’entreprise.
    au plaisir de vous lire

  4. Ping : Les salariés, la formation professionnelle et le e-learning « vodeclic

  5. bonjour et merci pour les informations que je rechercher justement sur le sujet , je vais pouvoir avancer dans ma situation , je vais continuer a vous suivre car vraiment le blog est pertinent
    amicalement

    stephane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :